logo

SUIVI HYDROLOGIQUE DES COURS D’EAU 2019

Le rapport complet est disponible en téléchargement via l’onglet à droite


 CONTEXTE

Le suivi hydrologique des cours d’eau sur le bassin versant de l’Agly voit le jour en 2018 suite à la mise en place du Programme de Gestion de la ressource en eau (PGRE) et plus particulièrement de son axe 1 : « Améliorer la connaissance et le suivi de l’hydrologie des cours d’eau ainsi que des prélèvements ». L’année 2019 est donc la deuxième année de mise en oeuvre de ce suivi à la méthodologie identique à celle de 2018.

         EMPLACEMENT DES SECTIONS DE MESURE

16 stations de mesures ont été suivies et répertoriées sur la carte suivante :

Points de suivi du bassin versant de l’Agly lors des périodes d’étiages, SMBVA 2019

Résultats des mesures

Résultats des campagnes de jaugeages

Les débits, faibles en début de saison, ont diminué sur l’ensemble des cours d’eau du bassin versant entre les mois de juillet et octobre. L’apparition des pluies durant la deuxième quinzaine d’octobre a marqué la fin de la période d’étiage sur l’amont du bassin versant, en augmentant les débits des cours d’eau qui restent continu depuis.

Dans l’ensemble, la période a été très sèche. L’hiver et le début du printemps ont fait face à un important déficit pluviométrique. Sans l’apport des précipitations, le débit des cours d’eau était bien en dessous des normales avant l’arrivée de l’été. En conséquence, le remplissage du barrage a été limité et le territoire a été soumis à des restrictions dès avril 2019, et ce jusqu’à novembre.

De manière générale, les débits de l’été 2019 sont nettement inférieurs à ceux de l’année 2018.

Les principales résurgences de l’Agly et du Verdouble se sont taries autour de mars. Cela a mis en évidence une diminution des apports ayant pour conséquence une diminution des débits des cours d’eau de l’amont du bassin versant et du Verdouble.

Au niveau de l’aval,  le débit en sortie du barrage a été progressivement restreint à partir d’août afin de pouvoir satisfaire les besoins prioritaires sur la durée de l’étiage.

En comparant ces débits avec les moyennes des suivis, il apparaît que sur les 10 points de gestion, seulement 3 ont respecté les débits de gestion durant tout l’été :

Respect des débits de gestion du PGRE aux points de gestion

 

Les 7 autres points de gestion ont eu au minimum un mois durant lequel les débits moyens étaient inférieurs à ceux de gestion. Notons toutefois le cas du point V2, où l’écart entre le débit moyen du Verdouble et celui de gestion est très faible en août. C’est également le cas pour le point A1 en juillet et le point A2 en septembre.

Concernant les débits biologiques, 4 stations ne les ont pas respectés sur un moins, au mois : B1, D1, V1 et V2 (l’écart concernant ce dernier est de 8 l/s, donc relativement faible).

Ce sont les affluents du bassin versant qui ont le plus souffert de la sécheresse. Surtout sur l’amont. La Désix et la Boulzane n’ont pas respecté une seule fois les débits de gestion durant l’été, tout comme les débits biologiques (sauf le mois de juillet pour le point B1).

Concernant le Verdouble, sa partie aval a pu maintenir un débit acceptable sur pratiquement toute la période. En revanche sa partie amont a été à sec à partir d’août. Il a été mis en évidence la présence de pertes karstique sur le secteur de Padern. Ces dernières ont absorbé le peu d’eau qui provenait de l’amont du cours d’eau et du Torgan.

Au niveau du barrage de l’Agly, le volume du plan d’eau a atteint les 20.5 Mm3 le 06 juin 2018. Les faibles apports n’ont pas permis de remplir le barrage à sa côte maximale de 27.5 Mm3.

Variation du débit sortant et du stock du barrage de l’Agly en 2019(source : Département66)

Le débit entrant s’affaiblit fin avril et devient inférieur au débit sortant en juin. En conséquence, le volume du plan d’eau diminue jusqu’à atteindre un minimum de 7.3 Mm3 au 22 octobre. Passée cette date, les pluies et le débit des cours d’eau ont permis à la retenue de se remplir pour atteindre les 10 Mm3.

 

Concernant les débits sortants du barrage durant la saison estivale, le tableau suivant répertorie les moyennes sur deux semaines par mois et les compare avec les débits objectifs du PGRE :

Respect des débits de gestion du PGRE au barrage (Source : Département66/ PGRE Agly)

Seule la deuxième quinzaine de juillet et la première d’août et de septembre ont respecté les débits PGRE.

Le volume du plan d’eau et les débits entrants, trop faibles, n’ont pas permis au barrage de rejeter les débits préconisés par le PGRE sur la plupart des périodes concernées. De ce fait, une modulation des débits a été réalisée par le comité barrage, en fonction des besoins en aval.

Le deuxième objectif du PGRE sur ce sujet est de garder un volume du plan d’eau égal à 10 Mm3 au 31 octobre de façon à préserver les usages et le milieu lors la saison estivale suivante. Le volume à cette date étant de 11.5. Mm3, l’objectif est atteint.


Conclusion

Sur les 10 points de gestion répartis sur les cours d’eau du bassin versant, la plupart ont vu leurs débits mesurés lors de la campagne de jaugeage être inférieurs aux débits de gestion.

Les moyennes mensuelles ont été de l’ordre de QMN5 et QMN10 en général, soit plutôt exceptionnelles.

L’année dernière avait mis en évidence une diminution imprévue sur le Verdouble, au niveau du point V1. L’année 2019 a été l’occasion de réaliser un suivi renforcé sur le Verdouble et de mettre en évidence la présence de pertes naturelles sur le secteur de Padern, d’où les très faibles débits mesurés.

L’écart constaté en 2018 entre les débits objectifs du point A3 et les débits mesurés est toujours présent cette année. Seulement, il est impossible de dire s’il est dû à la forte sécheresse ou à un aspect particulier du cours d’eau. Une année supplémentaire de mesure est donc nécessaire afin d’en savoir plus sur cet écart.