logo

L’Agly et ses affluents

Le bassin versant de l’Agly s’étend sur les départements de l’Aude et des Pyrénées-Orientales et possède une superficie de 1 077 km². Du point de vue de sa superficie, c’est le deuxième bassin versant des Pyrénées-Orientales après la Têt.

Les cours d’eau du bassin versant possèdent un régime méditerranéen alternant des périodes de hautes eaux au printemps et à l’automne et des périodes de basses eaux appelées étiages en été. De nombreux cours d’eau du bassin versant présentent des périodes d’assecs durant la période estivale.

L’Agly, fleuve principal du bassin versant, prend sa source au pied du pic de Bugarach et parcourt 81,7 km avant de se jeter dans la mer méditerranée entre les communes du Barcarès et de Torreilles.

Sur son parcours, elle est rejointe par de nombreux affluents comme le Verdouble, la Boulzane, la Désix ou encore le Maury.

 

 

L’Agly

Agly SMBVA

L’Agly prend sa source au col du Linas au pied du pic de Bugarach. Cependant, de nombreuses personnes situent la source dans une grotte entre les communes de Bugarach et de Camps sur l’Agly sur le département de l’Aude. L’Agly rejoint ensuite le site naturel le plus connu de la vallée : les gorges de Galamus, qu’elle a façonné au fils des années.

Agly SMBVA

Ces gorges longues de deux kilomètres sont très étroites et possèdent des parois calcaires de plus 500 m de profondeur. À la sortie des gorges de Galamus, l’Agly, au lieu de suivre le synclinal du Fenouillèdes, large vallée cloisonnée entre deux massifs rocheux, elle le traverse perpendiculairement en suivant une faille et crée le clue de la Fou. L’Agly s’écoule ensuite jusqu’au plan d’eau du barrage de Caramany long de 7 km. Le fleuve dont le débit est influencé par le barrage traverse le village d’Estagel où est située la perte karstique la plus importante identifiée sur le bassin versant dont le débit maximal est estimé à 1 m 3/s. L’Agly, rejoint par les eaux du Verdouble, affluent majeur du bassin versant, possède alors un débit moyen de 5,6 m3/s (au lieu-dit du Mas de Jau à Estagel). Elle rejoint ensuite la plaine du Roussillon, où elle est endiguée de Rivesaltes à la mer.

Principaux affluents :
Le ruisseau de Cubières, la Boulzane, la Désix, le Trémoine, le ruisseau de Cassagnes, la Pesquitte, le Maury, la Grave, le Verdouble, le Roboul et la Llobère.

Communes traversées :
Bugarach, Camps-sur-l’Agly, Cubières-sur-Cinoble, Saint-Paul-de-Fenouillet, Lesquerde, Saint-Arnac, Ansignan, Cassagnes, Rasiguères, Planèzes, Latour-de-France, Estagel, Calce, Cases-de-Pène, Espira-de-l’Agly, Rivesaltes, Pia, Claira, Saint-Laurent-de-de-Salanque, Torreilles et le Barcarès.

 

Le Verdouble

SMBVALe Verdouble est l’affluent majeur de l’Agly. Son bassin versant d’une superficie de 321 km² représente presque un tiers du bassin versant de l’Agly. Il parcourt 46,7 km entre la commune de Soulatge et Estagel où il se jette dans l’Agly. Près de sa source le Gourg de l’Antre, qui est un gouffre apparu à la suite d’un effondrement de la voûte, permet d’apercevoir les eaux souterraines qui alimentent le Verdouble. Le Verdouble s’écoule ensuite en alternant secteur de gorges et milieu ouvert. On retrouve ainsi les gorges du Verdouble sur la commune de Duilhac-sous-Peyreperthuse, les gorges de Padern, et les gorges des Gouleyrous à Tautavel près du site de « Caune d’Arago » où a été découvert l’Homme de Tautavel âgé de 450 000 ans.

Le Verdouble tout comme l’Agly possède des pertes karstiques. La plus importante est située entre le village de Tautavel et sa confluence avec l’Agly. Le débit maximal entre 700 et 800 l/s.

SMBVA Agly

Principaux affluents :
Le Rec de Riben, le ruisseau de Cucugnan, le Torgan, le ruisseau de la Coume, le Tarrasac et le ruisseau de Vingrau.

Communes traversées :
Cubières-sur-Cinoble, Soulatge, Rouffiac-des- Corbières, Duilhac-sous-Peyrepertuse, Cucugnan, Padern, Paziols, Tautavel, Estagel

 

La Boulzane :

La Boulzane est un cours d’eau de 33,9 km possédant un bassin versant de 166 km² qui prend sa source à Montfort-sur-Boulzane près du pic du Dourmidou et se jette dans l’Agly à Saint-Paul-de-Fenouillet. La Boulzane s’écoule d’abord dans une vallée encaissée avant de rejoindre le synclinal du Fenouillèdes. Le principal affluent de la Boulzane est le ruisseau du Saint-Jaume. Son débit est alimenté principalement par une résurgence dont une partie de l’eau est captée pour alimenter les villages environnants en eau potable. Le Saint-Jaume est connu par les randonneurs pour ses gorges où un chemin longe le cours d’eau.

                SMBVA          SMBVA

Principaux affluents :
Le Saint-Jaume, le ruisseau de Caudiès, et le ruisseau de Prugnanes.

Communes traversées :
Monfort-sur-Boulzane, Salvezines, Puilaurens, Gincla, Caudies-de-Fenouillèdes, Saint-Paul-de-Fenouillet

 

La Désix

SMBVA

La Désix prend sa source sur les hauteurs de la commune de Rabouillet, parcourt 32,3 km en récoltant les eaux d’environ 160 km² avant de se jeter dans l’Agly sur la commune d’Ansignan, juste en amont du plan d’eau de Caramany. Ce cours d’eau traverse des vallées boisées semi-montagneuses possédant de fortes pentes.

 

 


Principaux affluents :

La Matassa, la Rapane et la Ferrere

Communes traversées :
Rabouillet, Sournia, Campoussy, Trévillach, Prats-de-Sournia, Pézilla-de-Conflent, Felluns, Ansignan.

 

Le Maury

SMBVALe Maury est un cours d’eau s’écoulant dans le synclinal du Fenouillèdes. Il prend sa source à Saint-Paul-de-Fenouillet, non loin de l’Agly. Il traverse le village du même nom, avant de se jeter dans l’Agly sur la commune d’Estagel. Son bassin versant est marqué par des cultures viticoles très présentes et dont le nom « Maury » est donné à un vin doux naturel A.O.P.

Principaux affluents :
Ruisseau de la Devèze

Communes traversées :
Saint-Paul-de-Fenouillet, Maury, Estagel

 

Le Torgan

SMBVALe Torgan est un affluent du Verdouble long de 19,4 km qui s’écoule de la commune de Massac à Padern. Sur la commune de Dernacueillette, les eaux du Torgan forment des travertins. Cela confère au lit du Torgan un aspect unique, formé de vasques et de cascades. Le cours d’eau en aval de Montgaillard, traverse des gorges jusqu’au village de Padern où il rejoint les eaux du Verdouble.

 


Principaux affluents :

La Valette

Communes traversées :
Massac, Dernacueillette, Montgaillard, Padern.

 

Le Tarrasac

SMBVALe Tarrasac également appelé Donneuve ou Terrasac selon les secteurs, est un cours d’eau qui prend sa source dans les Corbières au col du Barrou sur les hauteurs du village d’Embres-et-Castelmaure, parcourt 11,7 km avant de se jeter dans le Verdouble. Son embouchure est située dans une vallée étroite. Tout au long de son parcours, le Tarrasac transporte de grandes quantités de sédiments par son caractère torrentiel, d’où son nom : Terrasac. C’est également un cours d’eau possédant de nombreux assecs durant les périodes d’étiages.

Principaux affluents :
Ruisseau de Nouvelle et rivière du Mas de Ségure. 

Communes traversées :
Embres-et-Castelmaure, Tuchan, Paziols